• Si on lisait à voix haute... avec les 6ème •

5 février 2021
Le Lycée La Fontaine de Niamey participe au concours « Si on lisait à voix haute » imaginé par Fréderic Busnel, présentateur de l’émission La Grande Librairie sur France 5 en partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Après une présélection au sein de la classe de Français de 6ème A de Madame Mohcini, dix finalistes ont été retenus pour leur aptitude à faire vivre le texte qu’ils ont choisi.

Ce lundi 1er février 2021, ces dix finalistes ont présenté leur texte au CDI, à travers une lecture à voix haute, devant un jury composé de Monsieur Asselin, le Proviseur du lycée, Monsieur Bertho, professeur d’Histoire géographie, Marlène Geoffrey, secrétaire à la scolarité, Aminata Sarr, élève de Terminale et Madame Nyobé, professeure documentaliste.

Les membres du jury

Derniers conseils donnés par Madame Nyobe

Toutes les prestations étaient de grandes qualités, et il a été difficile de choisir celui ou celle qui représentera le Lycée La Fontaine de Niamey à ce concours qui a rassemblé plus de 140 000 élèves en compétition lors de sa dernière édition.

Nasarllah, qui représentera le Lycée La Fontaine.

C’est finalement Nasrallah CHARLES DOSSOU YOVO qui a été désigné et nous avons beaucoup d’espoir pour que sa vidéo, qui doit être envoyée avant le 8 février, fasse partie des douze sélectionnées pour la finale qui se déroulera à Paris en mai prochain.

Nous vous proposons de découvrir une interview de notre champion réalisée par Madame Mohcini :

1. Que ressens-tu à l’idée de représenter la classe et le LAF au concours « Si on lisait à voix haute ? »
Je ressens de la joie parce que je suis le lauréat. Je suis honoré de représenter l’école.

2. Pensais-tu être le lauréat de la classe, élu pour la représenter au concours ?
Non, je ne le pensais pas. Abdoul-Karim un autre élève de la classe a aussi réalisé une belle prestation. Je n’étais pas sûr de moi.

3. Quel est l’extrait que tu as choisi pour le concours ? Comment as-tu choisi ce texte ?
J’ai choisi « Il n’y pas de petite querelle » d’Amadou Hampaté Bâ car je connais beaucoup de contes de cet auteur. J’aime les contes africains, du Mali, du Niger, du Cameroun.

4. Quelle est ta technique pour t’entrainer à bien lire à voix haute ?
Je me chronomètre (la lecture doit faire entre 1min30 et 2min maximum NLDR)
Je lis à voix haute devant ma sœur de 14 ans qui me donne des conseils. Je fais attention à l’intonation.

5. Quel est selon toi le pouvoir de la lecture ?
La lecture permet de s’instruire, de découvrir des pays et des auteurs ; la lecture permet de comprendre ce que l’on aime.

6. Pourquoi aimes-tu lire ?
La lecture m’occupe, je prends du plaisir à lire.

7. Un livre que tu conseillerais à tes amis ?
Les contes de Boubou Hama (conteur du Niger)